Category

Inspiration

Category

null

Je me suis toujours considérée comme une artiste avec une approche plus « ligne » que forme du dessin. Mais depuis quelques temps, je cherche davantage la simplification, j’aspire à simplifier l’objet jusqu’à sa plus simple expression. Capter l’essence, styliser l’objet en fait. Ca paraît simple et ça ne l’est pas, pour moi en tout cas! Je me heurte à mon habitude de la précision du trait… J’ai tenté le « blind contour », soit dessiner en regardant l’objet et non son dessin, dessiner avec la main gauche. Tout cela m’aide à simplifier, mais j’ai découvert l’application Fiftythree sur Ipad (et depuis peu sur Iphone également) et son (mon!) outil magique : le pinceau de remplissage. J’en abuse. J’adore dessiner avec cet outil. Ca me permet d’explorer et de jouer des formes en toute simplicité. Exit les détails avec cet outil, pas de place pour le détail, pas de soucis de remplissage-coloriage. Juste la forme, le volume. Et je m’éclate. Je retrouve le plaisir de juste envie de croquer une fleur, une feuille, un arbre, un objet ou même un personnage. C’est une approche « fast and furious »… C’est très fun. C’est aussi magnifique pour tester des compositions, des motifs, voir comment cela peut fonctionner. En fait, probablement, c’est un très bon outil pour tester et explorer, l’équivalent du croquis sur le papier. J’ai vu certaines oeuvres faites avec cet outil qui sont bluffantes, mais ça n’est pas forcément ce que je recherche, pour l’instant du moins. J’utilise Fiftythree comme point de départ, d’exploration de la forme et de la mise en page, puis j’affine sur papier ou à l’ordinateur. Ou pas. J’avoue que je peux passer du temps juste pour jouer, pour tracer des traits, les effacer, les recomposer, jouer à l’infini. Je vous propose de jeter un oeil à cette courte vidéo où l’artiste Shantell Martin introduit le cours qu’elle donne sur le sujet à Skillshare. Il n’y a pas d’explication, mais juste une démonstration qui pourrait bien vous encourager à donner une chance à cette application!

 

A savoir peut-être encore que Fiftythree propose un stylet particulier pour leur application. Il n’est pas indispensable, on peut tout aussi bien dessiner avec le bout des doigts ou un stylet classique. Mais j’avoue que le Pencil apporte un précision et un confort du geste qui est intéressant.

En voilà quelques exemples (que vous pouvez trouver régulièrement mis à jour sous la rubrique Sketchbook du portfolio). J’assume assez bien le côté enfantin des formes simples à ce stade. En fait, j’aime et je recherche ça, vous l’aurez compris. J’ai envie juste là de suivre ce fil-là et de voir où il me mène.

null-3 null-2

Alors, tenté par Fiftythree?….

—–
I have always considered myself as an artist with a « line » approach rather than a shape one. But lately, I was looking after simplification, wearing to simplify the things I was drawing to its simplest expression. My goal is to capture the essence of the object and to stylize it. It sounds simple and but for me, it is very complicating! I have to cope with my habit of the line’s precision… I regularly try the « blind contour » drawing or even draw with my left hand. All this helps me a lot to simplify and go to the essential, but then… I discovered the FiftyThree application on iPad (and recently also on Iphone) and the (my!) Magic tool: the fill brush. I abused of it. Seriously, I do love to draw with this tool. It allows me to explore and play shapes with ease. No place for the detail. Just the shape, the volume. And I’m having fun! It’s a « fast and furious » approach … The application in itself is a great tool to test compositions, try new patterns, see how it works in an easy way. In fact, I’ve seen some great works, lots of details and precision, made with this tool, but it is not necessarily what I’m looking for now. I used Fiftythree as a starting point for exploration and I refine the result on paper or on computer. Or not. I confess that I can spend time just to play, to draw lines, erase, redial, play forever.

Just let you know that FiftyThree offers a special Pencil for their application. It is not essential, you can draw with your fingertips or a conventional pen. But I admit that the Pencil brings precision and comfort in the gesture which is very interesting.

These are a few exemples made with my Fiftythree app. You can see them on a regular mode in the Sketchbook Portfolio section. I assume quite well the childlike look. In fact, it is what I’m looking for at the moment. At this stage, I just want to follow this thread and see where it takes me….

So, tempted by FiftyThree?

 

An Online Skillshare Class by SHANTELL MARTIN
Instagram
J’avais envie d’écrire un billet sur Instagram… j’imagine qu’on ne présente plus Instagram? Mais au cas où, Instagram est une application qui permet de partager ses photographies et ses vidéos et de laisser des commentaires sur les clichés déposés par les autres utilisateurs. Elle permet donc de dialoguer directement avec les membres via l’utilisation de la messagerie. Et je dois vous avouer quelque chose : j’adore Instagram! Je ne suis pas à fond « réseaux sociaux », je peine avec Facebook (mais j’ai ma page!) et c’est impossible avec Twitter, mais Instagram, c’est autre chose. J’aime cet échange de photos, les histoires qu’elles racontent… Instagram, comme Project Life, m’aide à voir autrement les choses que j’ai sous mes yeux. Mais Instagram, plus encore, affûte mon regard, dans le sens où mes yeux cherchent la jolie photo ou celle qui illustrera le mieux ce que j’ai envie de partager. Il développe mon réflexe « photo », me pousse à être attentive aux jolies choses, aux détails insignifiants et pourtant si beaux, à cette jolie lumière, juste là, à documenter mon quotidien… mais aussi à partager! Et je trouve ça incroyablement précieux. Voir un bout d’univers de l’autre et donner à voir du sien, un bel échange, une sorte de voyage, ceci d’autant plus que la communauté Instagram est très bienveillante! Sans compter le plaisir que je me surprends à chaque fois que d’autres personnes aiment mes photos. Il y a là un petit côté addictif, j’avoue!
Pour vous donner envie, ou juste pour le plaisir, regarder cette vidéo de Xanthe Berkeley ou mieux, allez faire un tour sur son compte, Quelques autres jolis comptes qui valent plus qu’un coup d’oeil :
5ftinf
Ernest Hedgingway, les aventures d’un hérisson… c’est mignon et poétique!
Kim Klassen (pour des Still Life de toute beauté)
– J’aime suivre les illustrations d’Helen Dardik qui donnent la pêche
– Et puis celle de Zoé Ingram
– Les photos d’une passionnée de macramé, si!
Et puis, faites quelques recherches, vous trouverez forcément d’autres personnes qui aiment ce que vous aimez ou se passionnent pour ce qui vous intéresse. Vous trouverez alors là votre dose journalière d’inspiration et pourrez même tisser patiemment quelques liens qui font du bien.
Et puis, sur Instagram, il y a aussi… moi! Bonne semaine les amis!
——
I wanted to write a post on Instagram … I guess we no longer present Instagram? But in case, Instagram is an application that allows to share photographs and videos and leave comments on the pictures posted by other users. It allows direct dialogue with members through the use of messaging. And I must confess something: I love Instagram! I am not thoroughly « social media », I drudge with Facebook (but I have my page!) and I gave up with Twitter, but Instagram is something different. I like this swap of photos, the stories they tell … Instagram, like Project Life, helps me to see things in front of me in a different way. But Instagram, even more, sharpens my eyes, in the sense that my eyes search the lovely picture or at least the one that will illustrate what I want to share. It develops my « photo » reflex, pushes me to be attentive to pretty things, the insignificant details and yet so beautiful, this beautiful light, to document my daily life … but also to share! And I find it incredibly valuable. To be able to have a glimpse in someone’s world and to share a bit of mine’s is a beautiful swap, a kind of journey, especially since the Instagram community is very friendly! Without to mention the gratification of people liking my photos! This is a little bit addictive, I have to confess!
To make you wish to be part of this community, or just for fun, watch this video of Xanthe Berkeley or better, go and have a look at her beautiful account.
Some other pretty accounts :
– 5ftinf
– Ernest Hedgingway, the adventures of a hedgehog … it’s cute and poetic!
 Kim Klassen (for Still Life of beauty)
– I love to follow Helen Dardik‘s illustrations
– And then of Zoe Ingram
– Photos of a passionate of macramé, yes!!
Then, do some research, you will find other people who love what you love or are passionate about what interests you. Then you will find in Instagram your daily dose of inspiration and can even patiently build some precious connections.
And, on Instagram, you can also find…. me! Take care!

Il y a toujours mille choses à explorer et à découvrir sur la toile, voici un petit extrait de mes trouvailles à travers l’été :
  1. Des lunettes pour éviter la fatigue des yeux rivés sur des écrans à longueur de journée : Edie et Watson. Je suis en phase d’essai et plutôt satisfaite à ce stade.
  2. Mes apps du moment : Sleeping zone, Wunderlist, FiftyThree
  3. Cela pourrait devenir ma nouvelle obsession : la version maison du Midori Travel notebook
  4. Feedly pour suivre vos blogs préférés au même endroit. Une alternative intéressante à Bloglovin! Son plus : une jolie présentation en mode magazine.
  5. Cet article de Danny Gregory : I’m the best! Et cet autre de Leo Babauta sur trop de choses à faire pas assez de temps.
  6. Un illustrateur : Ryo Takemasa
  7. Si le Bullet journal vous intrigue toujours un peu, voici un article plutôt complet et pour les débutants!
  8. Et même si je sais que c’est un peu vite, j’ai aimé cette couronne pour accueillir l’automne. Bon, oui, trop tôt, je vous l’accorde… Mais quand même?
J’espère que ce billet vous permettra de faire quelques jolies découvertes à vous aussi Belle semaine!
——————
There are always a thousand things to explore and discover on the web, here’s a little excerpt from my findings throughout the summer:
  1. Glasses to avoid fatigue of the eyes on the screens all day long Edie and Watson. I am in the testing phase and instead satisfied at this stage.
  2. My apps of the moment: Sleeping area, Wunderlist, FiftyThree
  3. This could become my new obsession: the home version of Midori Travel notebook
  4. Feedly to follow your favorite blogs in one place. An interesting alternative to Bloglovin! The advantage: a nice presentation magazine mode.
  5. This article by Danny Gregory: I’m the best! And this other Leo Babauta on too many things to do not enough time.
  6. Illustrator Ryo Takemasa
  7. Bullet If the newspaper always a little intrigue you, here is a rather full article and for beginners!
  8. And even though I know it’s a little fast, I liked this wreath to welcome autumn. Okay, so, too soon, I grant you … But anyway!
I hope this post will let you do some pretty discoveries to you too nice week!

IMG_1558

Un article dans le thème de la rentrée… pour s’encourager à se lancer!

J’entends souvent autour de moi « j’aimerais bien, mais j’ai peur, je n’ose pas, et si je n’y arrivais pas, je ne sais pas, je ne suis pas sûre de savoir comment faire… ». J’avoue que c’est un problème que je connais peu. Je me lance. J’ai envie de tenter? J’essaie… Par contre, je n’échappe aux doutes qui viennent juste après : « ça n’est pas assez bien, pas comme je le voudrais, peut-être aurais-je dû…. ».

Mais je persiste. Je pense profondément qu’il faut bien commencer quelque part et ce quelque part est bien sûr imparfait. Si on attend la perfection pour se lancer, on risque d’attendre longtemps. Je pense bien sûr à mes dessins et à mes illustrations (mais à tout ce que j’ai fait auparavant, à ce blog,…). Il est probable qu’il y aura bien des choses que je n’assumerai plus très bien d’ici quelques temps… ça m’est d’ailleurs déjà arrivé, et très souvent. Mais c’est ok : voilà, c’est là où je suis, ce que je sais, ce que je suis capable de faire aujourd’hui. C’est ainsi. Cette illustration, si elle n’est pas parfaite est un pas nécessaire pour que la suivante le soit davantage. Le dessin d’après se construit de celui qui précède. J’aime voir les choses comme ça.

On pourrait d’ailleurs parler de perfection, bien sûr. J’ai réalisé que je ne recherche pas ça dans mes dessins. Qu’au contraire, j’aime les lignes hésitantes, comme si le côté imparfait des choses les rendait plus vivants. Renoncer à vouloir un résultat parfait, c’est le meilleur moyen d’en être satisfait davantage. « Ca n’est pas parfait, mais la perfection n’est pas ce que je recherche! » est un peu mon motto en ce moment.

Alors, commençons quelque part, par ce dessin, par cet article, par cette recette, par ces quelques notes, par….. et regardons où cela nous mène. C’est ok de ne pas savoir, de ne pas savoir exactement comment nous ferons pour mener à bien notre projet ou concrétiser notre envie, de ne pas connaître la prochaine étape. Et c’est aussi ok d’échouer, de renoncer en route, de changer, de voir le projet évoluer vers autre chose. C’est même drôlement excitant et intéressant! Trust the process!… Faire confiance au processus.

Le premier pas pour commencer, c’est peut-être de trouver juste quel pourrait être le premier pas à faire et de… commencer!

Et vous? Par quoi commencez-vous?

—————————-

A special post for the end of the holidays… to encourage you to get started!

I often hear around me « I would love to, but I’m afraid I do not dare, and if I could not, I do not know, I’m not sure how to do .. . « . I admit that this is a problem that I know little. I’m going for it. I want to try? I try … By cons, I can escape the doubts that come after it: « it is not enough, not as I would like, maybe I should have …. ».

But I persist. I believe deeply that we must start somewhere and that somewhere is of course imperfect. If perfection is expected before starting, we may wait a long time. I refer of course to my drawings and my illustrations (but also to everything I’ve done before, this blog …). It is likely that there will be many things that I won’t assume very well in a few times … it is already, and quite often, happened to me. But that’s ok: here is where I am, this is what I’m capable of doing today. This illustration, though not perfect, is  necessary in order that the following one is much more effective. I like to see things like that.

One could also speak of perfection, of course. I realized that I did not search it in my drawings. On the contrary, I like the hesitant lines, as if the imperfect side of things made them more vibrant. Give up wanting a perfect result is the best way to be more satisfied. « It’s not perfect, but perfection is not what I’m looking for! » is kind of my motto now.

So let’s start somewhere, with this drawing, this article,  this recipe, these few notes, ….. and look where it takes us. It’s ok not to know, not to know exactly how we will carry out our project or achieve our desire, not knowing the next step. And it is ok to fail, to give way, to change, to see the project evolve into something else. It is even awfully exciting and interesting! Trust and enjoy the process!

The first step to start, perhaps it is to find just what could be the first step in … and getting started!

And you? Where do you start? What is your first step?

Dix-minutes-par-jour850

C’est le titre du roman que je viens de terminer. Le quatrième de couverture donne une bonne idée du sujet du livre :
Dix minutes par jour. Tous les jours. Pendant un mois. Dix minutes pour accomplir quelque chose qu’on n’a jamais fait. Dix minutes loin de nos habitudes. Pour arrêter d’avoir peur. Et réapprendre à vivre. Voilà le jeu auquel se prête la trentenaire Chiara – sur les conseils de son psychanalyste –, pour surmonter la perte de son emploi et l’abandon de son mari. Dès lors, elle se lance dans l’inconnu : elle cuisine des pancakes, marche à reculons dans la rue, se rend chez Ikea, se met au hip-hop, écoute les problèmes de sa mère. Jour après jour, elle appréhende la réalité avec un regard neuf et libéré du carcan des habitudes qui la conduira à des choix surprenants, pour se reconstruire, nouer des relations plus vraies et démarrer une nouvelle vie… Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous avez fait quelque chose pour la première fois ?

Ca n’est pas un roman bouleversant, une bonne lecture d’été plutôt. Mais, si je l’ai choisi, c’est pour le concept. J’adore l’idée de faire chaque jour une nouvelle chose. Je suis convaincue que c’est une thérapie à la fois simple et hyperefficace. De la psychologie positive probablement. Le dernier numéro de Flow parlait de l’excitation que l’on peut ressentir à sortir de sa zone de confort. Je pense qu’on parle de la même chose?

Dix minutes par jour? Une chose que je n’ai jamais faite chaque jour? L’idée me tente… Et vous?

summer-manifesto

J’ai trouvé ici ou là une idée qui émerge sur la toile et qui m’a bien plue : l’idée d’un manifeste pour l’été… Faire une liste-spécial-été, un petit rappel des choses qu’on aime faire à cette saison et le faire le plus souvent possible pour plus de petits plaisirs et plus de bonheur!

Alors, je commence…. dans la mienne, il y a :

Faire le plus souvent possible des grillades sur le balcon
Prendre le temps de lire un ou deux romans
Dessiner dehors, dessiner en ville, des scènes, des terrasses, des gens qui se promènent…
Nettoyer ma cuisine à fond (bon, petit bonheur peut-être pas, mais objectif et j’aime atteindre des objectifs, donc!)
Avoir des chips en réserve et une bouteille de rosé au frais pour les apéros en terrasse

Quelques liens pour d’autres manifestes :
Ali Edwards
Elise Blaha
Et si vous aviez envie d’en faire tout joli, c’est par ici ou d’utiliser une liste imprimable, c’est par là!

Et dans le vôtre, il y aura quoi?

Follow my blog with Bloglovin

Pin It