Créer est une forme de développement personnel

Créer et développement personnel

Créer, devenir une artiste est d’abord et avant tout un développement personnel

J’ai pris conscience de ça récemment. J’ai le sentiment d’apprendre beaucoup sur moi, de me découvrir quand je crée. Mais plus encore, j’apprends à me dépasser : j’apprends à m’organiser, à apprendre (oui, apprendre à apprendre), à faire face à mes peurs, à les dépasser (pas toujours, mais de plus en plus souvent), à en jouer en tout cas, à sortir de sa zone de confort, à chercher les informations et progresser, à gérer ses frustrations, apprendre à persévérer sur ce chemin en U qui demande beaucoup, beaucoup de patience et de confiance…. Alors, oui, j’ai acquis beaucoup de discipline et de persévérance dans mon travail ces derniers mois, mais ce que j’ai appris de plus précieux, c’est la bienveillance envers ce que je fais. Parce que, peut-être davantage que de la discipline qui vous met au travail le jour A, il faut beaucoup de bienveillance pour retrouver ce même travail le jour B… vous voyez de quoi je veux parler? On a tous un si solide esprit critique, celui qui dit que “ça n’est jamais assez bien, aussi bien que,….”. Et c’est peut-être bien là que se situe l’aspect développement personnel de la pratique créative : c’est apprendre à embrasser mes imperfections, mes tâtonnements, mes erreurs. Plus encore, de réaliser la joie n’est pas dans une magnifique réalisation, mais dans le processus. Je ne l’ai jamais aussi bien réaliser qu’en créant. C’est mon application très concrète du fameux “ce n’est pas la destination qui importe, mais le chemin…”.

Dialogue et vulnérabilité

Quand on crée, on apprend à dérouler le fil de ses envies, à capter ses mouvements à l’intérieur, là où on a envie d’aller. C’est un dialogue, une écoute, un chemin. Mais on se sent vulnérable dans ce processus. On fait de multiples choix, on prend des risque, on essaie, on ne sait pas si “ça va marcher”, le processus est très incertain, on risque de se planter. C’est très désagréable comme sensation, non, de se sentir échouer. On a parfois (souvent) même pas envie d’essayer, histoire de ne prendre aucun risque. Alors, plus que de la discipline, il faut de l’empathie, de la douceur et de la gentillesse envers soi pour recommencer le lendemain et le jour suivant. C’est là le développement personnel, c’est là qu’il se passe quelque chose.

Petit bilan personnel

Tout cela ne m’était pas du tout naturel. Ca ne l’est pas encore, mais je perçois un vrai changement. Je me suis sérieusement engagée dans ce processus créatif il y a un peu plus d’une année et quand j’y repense, je me dis : wow! Ce n’est pas une réponse très étoffée, mais c’est un bon résumé. J’ai appris tellement de chose et j’adore ça, apprendre. Je n’avais aucune idée de comment créer un motif, je ne savais d’ailleurs même pas que c’était possible de le faire! J’ai gagné en confiance dans mes intuitions, mes curiosités et à les suivre. J’ai appris à m’organiser, à choisir, à me fixer des buts et d’y travailler. J’ai appris à ne pas abandonner quand les choses ne sont pas faciles et rapidement faites. J’ai appris à persévérer, à célébrer mes victoires et à ne pas (trop) me laisser stopper par ce que je ne sais pas, mes frustrations ou mes échecs. J’ai découvert que, oui, c’est beaucoup de travail, mais sans cela : what else?? Sérieusement… J’aime tellement travailler, travailler à un but. Mon esprit a besoin de cela. Je dois donner à mon esprit quelque chose qui le passionne, au risque qu’il se retourne contre moi et commence à ruminer et à être le contraire de créatif : destructeur. J’ai donc tout intérêt à l’engager dans un processus stimulant et constructif, non? Et la créativité est mon truc à moi! Ce n’est pas toujours facile, sympa et drôle (même si je cherche à mettre beaucoup de jeu et de légèreté dans le processus), mais c’est la façon dont je veux vivre ma vie. Parce qu’alors mon âme s’émerveille et que ça c’est suffisant, ça c’est tout ce dont j’ai besoin! Je sais que c’est le chemin que j’ai envie de suivre.

J’ai donc beaucoup appris cette année, mais j’apprends encore beaucoup. En réalité, je vais apprendre toute ma vie. Et c’est ça que je recherche, c’est mon grand projet. Et je me sens si reconnaissante de l’avoir…

Photo Credit : Death to Stock

Related Post



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*