Embellir sa vie?

Je pense beaucoup à cela en ce moment : quand on publie de jolies photos sur les réseaux sociaux, quand on montre tout ce qu’on fait de bien, n’enjolive-t-on pas la réalité? N’est-ce pas un énorme mensonge? Ne nous trompons-nous pas les uns les autres? Ne mettons pas ainsi la barre trop haut (pour soi et pour les autres?).
Oui, en partie. Je comprends l’argument. Il y a le fameux FOMO qui rampe là autour et ça peut être destructeur. Mais en partie seulement, parce que d’autre part, j’aime le narratif de tout cela. Je vais essayer de m’expliquer.

Ce n’est qu’une histoire

Nous avons tellement tendance à ne voir que ce qui ne va pas. Notre cerveau est construit ainsi, pour réagir aux dangers. Notre cerveau est sur fréquence radio-critique à longueur de journée, nous disant « qu’on est insuffisant, qu’on devrait plutôt, que c’est nul et qu’est-ce qui cloche avec moi ». Quand les réseaux sociaux accentuent cela, c’est moche. On devrait pouvoir se dire, comme au cinéma : «  »C’est un film! » Oui, parce que c’est un film. C’est une histoire que l’on raconte. Et il faut prendre un peu de recul, se rappeler  qu’une histoire reste une histoire. C’est à dire qu’elle opte pour un angle, une façon d’aborder le récit, qu’il y aurait mille autres façons de la raconter. Dans une histoire, ce que l’on ne dit pas compte autant que ce que l’on dit. La vraie vie est plus complexe que cela.

J’aime les histoires

Par contre, j’aime aussi infiniment les histoires que l’on raconte. Elles sont nécessaires pour donner du sens, ce dont nous avons si désespérément besoin. J’aime prendre en photos les choses de ma vie qui comptent et les mettre en valeur avec un petit texte et quelques jolies retouches. C’est ma façon de les honorer, de dire : je t’ai vu, je t’ai remarqué, tu as une place dans ma vie ». Une façon d’aimer ma vie en quelque sorte. En partageant sur les réseaux sociaux, je ne crois pas que j’essaie de dire : « Regardez comme ma vie est parfaite et comme je suis absolument géniale. » Par contre, j’essaie de dire : « Voilà comment je vois mon monde, voilà ce qui compte pour moi, voilà ce que j’aime et qui me donne envie de me lever le matin. » Et faisant cela, c’est ma propre vie que j’embellis, par l’attention que je lui donne. Alors, embellissons nos vies, tout en se rappelant toujours que ce n’est qu’une portion de  toute une histoire beaucoup plus complexe!
(texte écrit pour Instagram et que j’ai eu envie de partager ici aussi)

Related Post

Author

Pin It