Illustrer des livres pour enfants

Vous vous rappelez l’année dernière? J’avais publié ce post. Je voulais écrire l’histoire de devenir une artiste. J’ai eu envie de renouveler cet engagement, écrire une nouvelle histoire ou un nouveau chapitre. Voilà ce que j’ai écrit (et qui trône au dessus de ma table de travail):

2017 becoming

Ainsi, quand j’ai découvert la semaine dernière que Lilla Rogers donnait un cours dédié à l’illustration de livres pour enfants, je n’ai pas hésité longtemps. Le timing n’était pas évident, mais mon envie d’explorer ce domaine d’expression était trop forte. Je me suis promise de ne pas me mettre de pression et bien sûr, je n’y arrive que moyennement, mais j’apprécie d’être ainsi challengée en douceur. Lilla est très pédagogue et sait encourager, tout en nous poussant à donner le meilleur de soi. Me voilà donc inscrite et prête à me lancer dans l’aventure.

Lilla nous donne comme première mission de choisir parmi trois textes celui qui nous parle et sur lequel je travaillerai durant les cinq semaines. J’ai choisi d’illustrer l’histoire de Junko Tabei, première femme à gravir l’Everest en 1975. Ce n’est pas évident à illustrer a priori, mais il n’y avait pas de doute pour moi, j’aime cette histoire. Comme Junko qui disait qu’elle n’avait jamais remis en question l’idée gravir des montagnes parce que… elle devait gravir des montagnes!

Junko-Tabei

La première semaine a été chaotique pour moi, ayant pris le cours un peu au vol, alors qu’il avait déjà commencé. Je n’ai donc pas réussi à poster le premier “devoir” et me suis promis de m’accrocher cette seconde semaine et de mettre les bouchées doubles. Cette seconde semaine a été consacrée aux visages et aux expressions. Comment faire vivre notre personnage, lui donner des émotions, un début de vie. Les pages de mon sketchbooks se sont ainsi remplies de sourire, de colère, de larmes… Puis la question est venue de comment traduire ce travail en travail abouti? Quelle technique? Quel style? J’en étais là à me lamenter de mon manque de tout : de temps, de techniques, de style, quand je me suis ressaisie : et si je faisais avec ce que je sais, depuis là où je suis, de faire ce que j’aime. Et j’ai aimé ma dernière illustration, j’ai eu beaucoup de plaisir dans ce collage digital. Et les idées sont venues…. voilà comment je voulais imaginer ma Junko! Je me suis mise au travail et voilà le résultat…

Illustrating Children's Book

 

Voilà pour cette semaine! Je me réjouis de partager un peu de cette aventure avec vous! Mireille

Related Post



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*