Mon cours d’illustration de livres pour enfants

Je vous en ai déjà parlé ici et ici, j’ai donc suivi un cours en ligne dans une classe donnée par Lilla Rogers et Zoe Tucker sur le site Make Art That Sells. C’était cinq semaines très intensives, mais passionnantes. Un cours très fourni, des professeurs talentueux, généreux dans leur enseignement, je pense avoir tout adoré. Des circonstances personnelles ne m’ont pas permis de m’engager autant que je l’aurais voulu et je vais continuer d’approfondir l’enseignement dispensé ces prochaines semaines, voire mois. J’aimerais profiter à fond de cette mine d’informations. J’ai donc opté pour me concentrer sur l’essentiel, le dessin et la réalisation des “devoirs” hebdomadaires, soit successivement : les visages-expressions, les poses, l’environnement et la couverture. J’ai appris à aller au bout d’un processus, de m’atteler à un long projet avec plusieurs étapes à la clé, d’avancer un pas après l’autre, sans se faire déborder par l’ampleur de la tâche. J’ai aussi appris à me “déclarer satisfaite”, c’est à dire de produire un résultat dans les délais impartis et de mettre de côté mon perfectionniste interne!

recherches

Tout commence avec des recherches sur le net, l’impression de quelques photos de référence et quelques sketchs et idées jetées sur le papier. 

dessin-personnage-livre-enfants

Premier sketch de mon personnage : Junko Tabei

Juno-pose-livre-enfants

Traduction digitale des premiers sketchs

faces-livre-enfants

Explorations des expressions.

Poses-livre-enfants

Pages de différentes poses-

environment-livre-enfants

Une double page pour présenter l’environnement. J’ai choisi le passage au Junko à une révélation lors d’une sortie avec son école sur le mont Nasu. Depuis ce moment-là, elle a voulu être une alpiniste! Et elle le deviendra, première femme à gravir l’Everest. Pour réaliser cette double page, j’ai exploré une technique que j’aime beaucoup : le collage digital, à partir différents éléments de mon sketchbook. Je me suis pas attachée à représenter réalistiquement les lieux, mais juste à évoquer un endroit joyeux, paisible et lumineux. 

couverture-livre-enfants

Et puis deux versions de la couverture que j’ai imaginée… Je n’arrivais pas à me dessiner pour l’une ou pour l’autre, alors… je n’ai pas choisi!

Voilà! Belle semaine à vous, Mireille

Related Post