Mon obsession pour le pastel

Pastel

Je rêverais d’avoir une vie artistique linéaire… Je sais qu’être artiste est tout sauf un long fleuve tranquille, mais pourtant, j’en rêve souvent. Je voudrais avoir “trouvé mon style” ou au moins “ma” technique. Au moins ça! Dans l’idéal, j’aurais choisi une technique et je l’aurais poussé à la maîtrise et j’aurais réalisé ainsi des oeuvres d’une grande qualité. Dans la réalité, j’ai tour à tour voulu maîtriser :

  • le dessin à la plume
  • puis au pinceau
  • l’aquarelle
  • l’acrylique
  • le découpage de papier
  • les impressions de toutes sortes, dont le linoléum
  • le collage
  • la sérigraphie
  • la gouache

Et donc, depuis peu : le pastel!

Je me surprends, moi qui aime les illustrations très minimalistes, les aplats des sérigraphies, une palette de couleurs très réduite, à aimer la richesse de ces fondus, les couleurs qui se mixent et se mêlent et donnent une profonde texture. Je cherche, j’expérimente et m’émerveille devant ces possibles. Mes illustrations prennent soudainement des couleurs! Sur ma table, c’est un joyeux désordre : du papier épais pour mix-média, de la gouache, des bâtons de pastel souples (dans une boîte remplie de riz ! – le riz permettant de garder les bâtons plus ou moins purs), quelques uns à l’huile, des Néocolors, des crayons aquarellables, des crayons pastels, du sel (pour permettre de jolis effets supplémentaires sur les fonds d’aquarelle), un foehn (pour faire sécher plus rapidement mes réalisations), un chiffon, des livres pour m’inspirer et une minuterie (je vous raconterai ça un jour!). Un joyeux désordre est donc encore un faible mot. Là aussi, dans l’idéal, j’aurais une table de travail avec peu de matériels et beaucoup d’espace…

La réalité semble décidément toujours très loin de l’idéal… et c’est peut-être bien ainsi. La vie est un joyeux désordre, non? Alors voilà, juste là, j’explore le pastel et j’adore ça. Demain, ce sera autre chose. Ou pas. Et ce sera aussi bien. Et peut-être, qu’un jour, je créerai des oeuvres dans lesquels il y aura un peu de toutes ces choses que j’aurai aimées? Et elles seront uniques. Et puis elles seront autres choses. La vie et l’art sont en mouvement. Pas de sommet à atteindre, de destination à atteindre, juste un cheminement.

J’aimerais terminer ces lignes en vous souhaitant beaucoup de douceurs pour les fêtes à venir. Et vous dire encore que je me réjouis de vous retrouver ici en 2017, curieuse de voir ce que la vie nous réserve comme émerveillements.

A très bientôt, Mireille

Related Post