Je me suis mise à la couture il y a dix ans, presque par hasard. Au fond, je ne me souviens même plus vraiment pourquoi j’ai décidé, un jour, de ressortir la machine à coudre de ma grand-maman. Probablement parce que j’avais découvert la couture japonaise qui me semblait tellement plus accessible que les patrons Burda. Plus exotique peut-être aussi.

Et puis, comme souvent en ce qui me concerne, la passion devient « boutique et choses à vendre ». J’étais entrée en phase : je couds des t-shirts. Tellement qu’à un moment, j’ai tout arrêté, rangé mes machines et retrouver le goût du dessin.

En fin d’année passée, lasse de séances de shopping frustrantes, j’ai eu l’idée de me coudre ma garde-robe. Oui, c’est moi : des solutions radicales et souvent plus compliquées que le problème lui-même. Mais je me suis accrochée : une robe par ci, un pantalon par là, un petite veste et finalement, cet été, une garde-robe maison!

Même si l’expérience est enthousiasmante, stimulante et souvent challengeante, je persiste dans ce projet. D’ici quelques semaines, je vais m’attaquer à une collection plus automnale, des tissus plus épais. En attendant, je joue avec l’idée de coudre des sacs, partant d’une même logique : et si je me fabriquais ce dont j’ai besoin.

Cette page pour vous partager et documenter mon processus.

Pin It